SOMMEIL

MOELLEUX SOMMEIL
Fanny Madrid
Gouache

SWEET NIGHTMARE
Jérôme Thibault & Laetitia Andrieu

 

Musiques :

- Abandoned Twin Peaks Ambient / Somber Ambient

- David Lynch - The Air Is On Fire 

- La giovinezza / Sumi Jo, Viktoria Mullova BBC Orchestra
Composed by David Lang

- Heart of Glass / Blondie / Crabtree remix

Visuel :
Jérémie Pouchard

Remerciement :

Arnaud pour le montage !

Sweet NightmareJérome Thibault & Laetitia Andrieu
00:00 / 07:40
Honey babe your papa cares for youRaoul Ficel
00:00 / 01:59

Raoul Ficel covers a children lullaby that Elizabeth Cotten used to play...
 

SIESTE TEMPO
Camille Guillaume
 

J'ai fait une sieste, et tout a foutu le camp.


Musique : Lautari - "Owijak Zapustny"

TEXTES & COLLAGES
Zoé Coudougnan
 

Courte parenthèse d’assoupissement 

J’a toujours été de nature généreuse. Surtout avec mon sommeil.
Quand il m’arrive de m’allonger pour une nuit avec un insomniaque, mon sommeil me quitte, s’infiltre gentiment dans cet autre corps et devient si épais... Et devient coma.
Après l’amour la mort, instantanée.
Petite mort, tu parles ! Grosse mort clinique lourde et ronflante. 
Alors je veille sur ces bienheureux narcoleptiques, jusqu’au matin sans fermer l’oeil, et ma paupière au lendemain, porte leurs sacs de rêves, bleue, engourdie, fripée comme vieille. Comme quoi, somme toute,
Je suis la marchande de sable,
déesse de l’endormissement,
la petite berceuse de passage,
aux petits bras nuages, blancs et doux,
une courte parenthèse bien gentille d’assoupissement.
Je ferme leurs paupières, chasse les angoisses et apaise les terreurs nocturnes monnayant caresses, en échange d’un frisson passager, d’une histoire à raconter quand j’serais vieille, d’un souvenir drôle ou pathétique, pourvu que j’aie eu l’air de vivre à fond.

Un long défroissage

J’ai d’abord dormi neuf mois au chaud et en apnée. 
C’était mon premier sommeil, et le plus long. Mon réveil a été plutôt facile et doux et n’a pas abimé ma couche. J’avais tout oublié. Tout. Même les mots. Même le son de ma voix.
J’étais tellement grosse, mes cheveux avaient beaucoup poussé puisque j’avais dormi des millénaires. 
Bon, certes, juste neuf mois. Mais ça paraissait une éternité. 
On m’a gentiment secouée un coup je crois, et j’ai pleuré de soulagement. Une éternité c’est long et ça doit être chiant. Oui, parce qu’on s’engourdit, on somnole, on divague, on se fait ballotter par le temps qui passe sans pouvoir riposter. 
En bref, on n’a pas l’choix, on n’est pas encore. On est presque. Tout est là, à l’intérieur, en sommeil, prêt à se déployer. 
Puis on met une vie à tout dérouler, étirer ce qui dormait dedans, on met une vie à se
« désengourdir », à révéler tous les plis, les surfaces cachées. 
Nos jours qui passent sont de grands bâillements en série, un lent dépliage, un long défroissage. 
Puis après on se re-froisse et on se replie. Puis on s’rendort, pour d’autres milliers de millénaires.

On va faire le café et on oublie tout

Le sommeil, c’est le seul moment où on accepte totalement d’être ici et maintenant. Sans discuter, sans « mais » ou «et si...? ». 
L’abandon extrême, de la masse, du poids, le vide profond de l’espace du crâne, le blanc, le noir, qu’importe. C’est si vide, y'a tellement de place. Et là, du coup, faut remplir, parce que le vide c’est beaucoup trop flippant. 

Alors les rêves surviennent. On leur demande rien pourtant, on ne les appelle pas. Ils préviennent pas, ils s’invitent. Un peu comme le meilleur ami qui entre sans frapper et qui va se servir dans le frigo tout en racontant sa dernière galère. On est habitués, on est même à l’aise. Ça c’est pour les rêves heureux. 
Mais parfois ça tourne mal. 
On se met à voir notre prof de maths en culotte récitant la bible à des petits foetus bleus, et ça reste imprimé dans une case de notre cerveau toute notre vie. 
Heureusement, souvent, notre sommeil se décide à être sympathique et efface tout au matin, ré-enroule le tout dans un parchemin secret dès que le réveil sonne, en une fraction de seconde, et nous épargne un souvenir trop précis et trop gênant. 
On se réveille et on a juste un petit « goût-de-l’odeur » étrange, on fronce les sourcils un instant, puis on va faire le café et on oublie tout.

Un dimanche qui ne veut pas finir

"Je suis née dans ses draps couleur sommeil, née dans ses bras de pierre, alors je dors. Je suis allée contre le sein gelé, bu le lait de la mélancolie, alors je dors. J'ai pleuré devant ses yeux hagards, tant crié en silence sous son regard impuissant, alors je dors. J'ai vieilli lentement comme une dimanche qui ne veut pas finir... Je dors et je rêve que je nais dans des draps de la couleur de l'éveil."


Simone de Benon

ESSAIS N°3
Joséphine Terme

Son:
extrait du film d’Alain Resnais - La vie est un roman. Trio de musiciens
 

INSOMNIE
Manon Quenneville

Musique : 
Eels - I need some sleep

AU MILIEU DE LA NUIT.
Coralie Arnoult

Musique :
Colin Stetson & Sarah Neufeld - "And still they move" 

PAROLES ENSOMMEILLEES

Olympio en petite taille dans le gymnase des Maigrets. Un au revoir plein de microbes, un câlin donc. Mais pourquoi tant de familiarités quand tant de distance nous a séparés ? Pourquoi ramène-t-il sa fraise au beau milieu de mes nuitées ?

Eh Georges, vas-tu manger les confettis  ?

Je me souviens avoir essoré un gâteau tombé dans l'eau de vaisselle et ce même gâteau s'est transformé en pinte de bière de plus en plus vide. Je m'en voulais atrocement.

Vide le tiroir, vide ta vessie, tresse des pissenlits et savonne-toi les avant-bras.

Oui, vous avez appris le contraire mais j'ai beaucoup d'esprit quand je pisse au lit.

Je suis persuadée que la somme des appétits fait trois.

Je n'offusque personne si je déclare la troisième cérémonie de l'ouvroir fermée. ça n'est plus l'heure pour les chameaux en pleurs. Il est temps que je m'occise.

Lorsque je galope à vive allure, j'entends Josiane dévaler la pente derrière moi et hurler d'acheter du beurre.

Je ne suis pas gênée d'arriver en poule farcie. J'ai fait bien pire.

© 2020 by Collectif Orobanches & friends. Proudly created with Wix.com

LABO'ROBANCHES
Art Casanier

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now